La psychogénéalogie et l’hypnose transgénérationnelle

La psychogénéalogie et l’hypnose transgénérationnelle proposent à chacun une exploration de son arbre généalogique pour apaiser le système familial, le libérer des non-dits, des secrets et des zones d’ombres.

Il semblerait que nous n’héritions pas seulement des caractéristiques physiques les plus évidentes de nos ancêtres (le nez de papa ou les yeux de mamie…) mais aussi de certains de leurs traumatismes. C’est le champ d’investigation de l’épigénétique.

En somme, je vous invite à travers cet article à envisager de libérer le passé de votre lignée pour permettre d’impulser une nouvelle potentialité individuelle dans le présent.

Sommaire

Les origines de la psychogénéalogie en France

Les apports à travers le monde

En pratique, plusieurs pistes à explorer pour alléger son héritage transgénérationnel

Les origines de la psychogénéalogie en France

En psychogénéalogie, on part de l’idée que guérir le présent prend sa substance dans un passé qui est toujours à l’œuvre. 

famille

Plusieurs outils ont été développés depuis quelques décennies en France, notamment sous l’impulsion d’une psychologue, psychothérapeute et universitaire française, Anne Ancelin Schützenberger. C’est à elle que l’on doit l’essor de la psychogénéalogie dans l’Hexagone dans les années 1980. 

Elle propose de nombreux outils notamment le “génosociogramme” qui est un arbre généalogique codifié pour faire apparaître les événements importants arrivés à chaque membre de la famille. Ce travail peut provoquer des prises de conscience avec, à la clé, un choc émotionnel libératoire. Il est intéressant de faire dialoguer cet arbre au regard des dates, des noms, des événements récurrents, des liens pathologiques, des prénoms qui se font écho

Les apports à travers le monde

Les premiers travaux au niveau international datant des années 20, partent du constat que la mémoire est plus efficace pour retenir l’inachevé que le terminé, le résolu. Certaines tâches inachevées se transmettent alors comme un devoir de famille, un impératif de reprendre le flambeau et d’achever l’inachevé.

Une psychanalyste américaine, Joséphine Hilgard, a, quant à elle, dans les années 60, développé l’idée du “syndrôme anniversaire” alors quun psychiatre américain, d’origine hongroise, Ivan Böszörmenyi-Nagy, a, lui, développé les concepts de “loyauté familiale invisible” qui poussent à faire toujours les mêmes erreurs que nos ancêtres. Ces deux concepts viennent mettre en lumière la répétition des faits à notre insu à un niveau transgénérationnel.

Par ailleurs, dans la fin des années 70, un psychanalyste hongrois, Nicolas Abraham et sa femme Maria Török développent un travail autour des “fantômes” et des “cryptes”. Partant du constat que certaines mémoires de nos aïeux créent des cryptes (secrets, non-dits, traumatismes…) dans le sens où elles n’ont pas trouvé de solutions du vivant de nos ancêtres. 

Refoulées, elles demandent à se libérer à travers les représentants de la descendance. 

arbre généalogique

En 2002, l’ouvrage d’Anne Ancelin  Schützenberger, “Aïe mes aïeux” met particulièrement en évidence les liens transgénérationnels, le syndrôme d’anniversaire, le non-dit-secret et sa transformation en un  » impensé dévastateur « .

En pratique, plusieurs pistes à explorer pour alléger son héritage transgénérationnel

La simple prise de conscience de liens ou de répétitions ne suffit pas toujours à libérer. A ce moment-là, plusieurs pistes sont envisageables :

  • une résolution par des actes symboliques comme le propose Alejandro Jodorowsky, dramaturge, réalisateur, acteur, poète, romancier. Son parcours singulier lui a permis d’apporter quelque chose de différent à la psychogénéalogie;
  •  Une résolution énergétique comme l’a impulsé Bert Hellinger avec ses constellations familiales;
  • une résolution par une forme d’hypnose pour déceler ces héritages familiaux qui bloquent l’évolution d’un individu et les aider à se libérer.

C’est précisément cette approche que nous pourrons explorer ensemble en appui également sur des outils propres à la psychogénéalogie.

https://sophrocouze.com/articles/

Publié par souliscorinne

Sophrologie Hypnose

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :